DeutschEnglishEspañolFrançais

Présure microbienne vs. présure naturelle

  • Après une courte période d’affinage seulement, des composés amers apparaissent dans le fromage en raison de l’utilisation de présure microbienne.
  • Le rendement supérieur obtenu grâce à la présure naturelle a pu être prouvé scientifiquement à l’échelle de laboratoire ainsi qu’au niveau de fromageries industrielles.
  • Ne serait-ce que pour une taille d’exploitation de 2.500 tonnes par an, l’utilisation de présure microbienne, qui devrait générer une économie de 23.590 € / an, engendre dans la réalité des pertes nettes d’exploitation de 13.550 € / an.

La présure naturelle constitue le premier choix qualitatif et économique pour les fromageries !